Il est un moment où le fait de te regarder dans le miroir suffit à te faire couler quelques larmes... un peu comme si tu ne savais plus vraiment où tu étais réellement et  où tu devais aller... et là tu le sens en toi ce doute qui te compose et décompose tes sentiments. Insidieux et douloureux, il te touche profondément et fait de toi un être perdu au milieu de nul part dans une sorte de spirale composée d'inconnues.....et là tu sais que le temps qui passe compose ton burn-out créatif.....

 





Se lancer seule reste sans doute l'un des gros défis de ma vie (hormis celui de maman), me jeter dans le vide et oser tomber dans l'inconnu. Les débuts sont ceux de l'enthousiasme, du tatillonnement, celui de la dame de fer que personne ne touchera ni fera tomber. Le début c'est le la quête, la tête baissée les " j'envoie tout "et fonce dedans sans trop réfléchir... Je suis tombée même fracassée avouons le mais chutttt ne pas le dire trop fort !!!! et je me suis relevée, j'ai aprris au fil du temps à me trouver, un peu comme un puzzle que l'on construit dans le temps et prends forme pour me définir et devenir créativement ce que je suis aujourd'hui : "la bidouilleuse effrontée". J'assume ce statut qui veut tout et rien dire car je n'aime pas me cantonner dans une case, couture, scrap, collage, tournevis, ponceuse, bois, vernis, peinture, tissus...... autant de matières et composants qui me composent créativement parlant et dont je suis fière de mixer et mélanger les uns avec les autres. J'ai eu du mal à me trouver et accepter ce statut que beaucoup critiquaient, car ne pas rentrer dans une case fait de vous de suite une personne différente et forcément "hors cadre" et c'est créativement politiquement incorrect... sauf que désormais je suis à même de dire que c'est la force du DIY, cette polyvalence de croire que tout est possible et maniable à souhait ! Je suis une fille du DIY, je suis une fille qui mixe les genres et manipule les choses en croyant en leur liberté et leur pouvoir de fusion et croyez le ou non... au bout de 4 ans je suis FIÈRE DE L'ÊTRE ! J'ai bien compris et accepté cette différence qui me caractérise, j'ai accepté ce statut de fille qui est un peu têtue et rebelle et qui ne fait pas dans les usages et les coutumes. Car oui j'avoue que je n'aime pas les usages, je n'aime pas les moules et les cadres car pour moi créer c'est être libre dans tout les sens du terme ! Je peux transformer des objets, leur redonner vie ou leur donner naissance car tel est mon pouvoir créatif ! Prendre un objet et le détourner de sa fonction première , pour le formater à mon image n'est pas une histoire de "pistolet à colle" mais une histoire de perception et de vision. Il y a quelques temps beaucoup critiquaient mon univers en disant ceci ou celà, en se moquant, en me dédiant des proses les unes plus belles et méchantes que les autres. Cela m'a touché , cela m'a affecté cela m'a fait tombé et cela m'a permis de me relever... plus forte certains diront.... moi je dirais que non bien au contraire... En me relevant j'ai aprris à me taire et ne rien dire car le silence est le meilleur des mépris. J'ai appris à me taire moi la grande gueule rebelle, j'ai aprris à encaisser toujours un peu plus et j'ai pris sur moi de fermer les yeux et continuer, de mois en mois en continuant mon univers créatif et mes envies j'ai avancé, j'ai monté les marches dans mon univers et créer mon univers que certains aiment et d'autres détestent. J'ai appris à accepter que la perfection n'existe pas, que des gens ne vous accepteront jamais bien au contraire et avec recul désormais "je m'en tape la coquillette" car finalement si on regarde au loin c'est bien ça la vie de touts les jours, vivre avec les gens que vous aimez et cohabiter avec les autres... Il paraît que le temps passant, on grandi on mûrit et on accepte de croire en ces perfections imparfaites, à accepter et comprendre qu'il faut prendre et laisser que ce dont nous avons besoin pour avancer.............. sauf que au bout de 4 ans.............. un jour le vide s'installe en vous et crée ce noir qui rempli votre coeur d'incertitudes malgré tout...........

400_F_36163980_lz5xLTmmcBxPFOWZXdgjqdzQWLM4znga



Les premiers temps vous pensez à une grosse fatigue dûe à votre rythme de travail, vous pensez que c'est passager et que ça va passer....... sauf que les mois passent et le poids lourd s'installe en vous et commence à vous gêner créativement parlant, et vous perdez le goût de votre passion petit à petit. Car il faut l'avouer c'est bien ça le danger de gagner sa vie avec sa passion c'est qu'un jour cette passion devienne placide et sans goût et que vous soyez perdue car ces pertes de saveurs vous rappellent que votre choix de vie rempli de liberté d'être est branlant et ne tient pas à grand chose. Vous le savez que tout peu s'évaporer en paillettes aux quatres coins , que votre vie de bidouilleuse est éphémère et ne tient qu'à un fil, pile poil où ce vide vous rempli et vous compresse les poumons et vous empêche de respirer jusqu'à l'étouffement.......
Ces sentiments ont un mot : ça s'appelle le burn-out. Le burn-out est cette sensation de non retour et de couler au fond toujours encore plus....... Les larmes qui coulent sur mon coeur ont un sentiment et celui ci s'appelle burn out créatif. En pensant le coeur serré à tout cela j'ai compris que ce qui me dérangeait le plus dans mon métier est la partie "chinese prod", cette partie qui fait de moi cette entreprise rentable et qui me faire perdre mon âme et mon identité. La chinese prod c'est le suicide de mon instinct créatif, c'est l'épée de Damoclès qui tue mes envies créatives.....
Alors un choix a dû se faire et des décisions ont dû être prises. J'ai pris concsience que je ne voulais pas toute ma vie faire ça et croyez le ou non l'admettre a été dur !  J'ai compris que je devais commencer profesionnellement parlant à évoluer, tendre vers autre chose qui serait la continuité de mon identité et la logique à mon parcours. J'ai compris que tout n'était pas fini que que finalement tout tendait à recommencer et c'est ça la vraie vie créative ! Croire et comprendre que tout est modulable et rien acquis et que tout se fait pour de bonnes raisons.... Cette année ne sera pas l'ascension de MK & Co Design mais bien le repositionnement personnel de Mélanie où MK & Co Design redeviendra à sa voie et ses valeurs : l'unique , l'original et la différence.  Être effrontée sera donc une valeur <3