Un petit post pour vous expliquer pourquoi et comment une expression banale peut elle me chagriner ? Comment quelques mots peuvent me toucher en plein coeur ? Comment la banalité de l'expression peut me révolter et peiner à la fois ?
C'est simple cette expression qui date de l'an de mes nouilles peut paraître simple et anodine pour beaucoup et peut sembler comme un couteau tranchant envoyé en plein coeur pour d'autres...
Quand un artisan passe des heures et des heures dans son atelier à façonner, à donner à ses idées vie,  à se battre et débattre pour garder son indépendance, sa liberté et sa fierté face à la concurrence que l'on appelle "made in china"  "made in bangladesh" et surtout de nos jours "made in black" (en fait la copine qui fait le même truc que toi au même prix mais qui le fait en toute illégalité ) ou tout simplement face à l'aministration pour se donner le droit à cette liberté, le "ah oui quand même" lui tranche le coeur....
Quand un de ses bébés est proposé il est issu d'un long périple. De la phase d'idée à gamme il a fait l'objet de pertes et de plantages en tout genre : ben oui via son savoir l'artisan donne naissance  à quelque chose  qui s'inscrira dans le temps , il l'a au départ imaginé (on appelle ça l'idée et le brouillon), il l'a mis à l'essai via un prototype pour enfin le finaliser en gamme. Sa conception a d'une donné lieu à l'achat de matières premières et de deux engendré un facteur "temps" (et ça croyez moi il en a passé des heures). De ces 2 facteurs  : matières premières et temps, découle un coût de revient brut. Attention n'oubliez pas de comptabiliser à ce brut pour obtenir le net, l'usure des machines, les pertes, la facture de l'électricité, la dotation aux amortisements pour pallier à de futur achat de matériel pour remplacer un jour celle qui vont indubitablement lâcher et surtout non pas des moindre le droit à son indépendance que l'on appelle chez nous le RSI.
Pour que vous compreniez bien la problématique: quand je vends un article 20€ , cette somme est divisé en 5 points :
- coût de matières premières
- dotations aux amortissement
- charges sociales/patronales
- usure et pertes lié à la mise en place de la gamme (ou des loupés qui arrivent au moment du processus de la création) et compteur temps pour la mise en place commerciale
- et enfin mon salaire dans lequel je dois inclure mes congés payés !
Donc voilà pour 20 € je touche dans ma popoche 20/5 = 4€ et pour ces 4€ j'ai bossé des heures et des heures souvent et parfois 6j/7j (je suis chanceuse  je fais partie de celle qui s'octroie le luxe d'un jour OFF ! ) en moyenne entre 8h et 10h / jour en jonglant avec ma vie de maman, en assumant les responsabilités de mon indépendance et en capitalisant un quota congés payés (parce que personne ne m'offre le droit si je ne me le crée pas !) ..
Je te passerais aussi le temps que je passe pour développer mon entreprise pour perdurer via la communication et les marchés et les partenariats multiples pour me démarquer de mes collègues
Alors avant de me sortir tes banalités de "ah oui quand même" ou "c'est que...." tu  me regarderas bien dans les yeux et tu auras la décence de réfléchir à ce que je viens de te partager !

keep_calm_and_love_____png__by_flawlessidols-d5tcmvt